14/10/2008

Branle-bas de combat matinal

stressDébut de journée sur les chapeaux de roues !

Je passe sur la course du matin à la salle de bains : Entre maman et la fille il faut s'organiser ! Par contre il faut stimuler le petit : vas te laver les dents, laves toi, coiffes toi, mets bien ton pull,.... Moi je m'étais déjà bien démenée : rangement du lave-vaisselle, rechargement avec la vaisselle du petit déjeuner, préparation du sac de piscine et du goûter, dépôt du sac de piscine près de la porte d'entrée pour être bien certain de ne pas l'oublier en partant !

Enfin, la fille est partie au lycée et nous, nous sommes enfin prêts. Je mets la laisse à Chippie et zou nous voilà partis.

Arrivés près de l'école, Chippie avait une grosse envie .......... Je sors le "sac à crottes" de son étui, je ramasse sous les yeux écoeurés des passants (Ben oui M'sieur Dame, mais dans la rue il n'y a pas de chasses d'eau ; je suis propre  ; donc je ramasse ! Na !). Axel me demande pour traverser la route seul (le passage est protégé par des feux tricolores, et ici les automobilistes sont en général assez respectueux des piétons). Je le laisse faire mais arrivé au bord du trottoir il se retourne vers moi catastrophé ! Et là bingo ça fait tilt dans mon petit cerveau dont les neurones sont déjà emberlificotés tôt le matin dans les échaffaudages de plans pour me libérer de l'ANPE .......... : le sac de piscine est resté bien sagement près de la porte d'entrée de l'appartement ! Je rassure le petit et lui dit que je retourne le chercher tandis que lui se dirige vers l'école.

Je marche rapidement, tire sur la laisse parce que Chippie a envie de renifler cet arbre là, parce que Chippie a envie d'aller dire bonjour au gentil petit chien à sa mèmère dont elle ne ferait qu'une bouchée tellement il est petit ou parce que Chippie veut dire bonjour à la jeune fille assise sur le muret et qui fume sa cigarette et dont elle obtient une caresse ; j'arrive enfin à l'appartement, je prends le sac, je repars, je repasse devant la jeune fille, j'arrive à l'école. Bien sûr la rentrée a sonné mais la concierge est dehors et ouvre les volets de sa maison. Elle me prend le sac et va le remettre à Axel.

Je fais demi-tour et je me surprends à marcher rapidement encore toute excitée ! Du coup je ralentis le pas et Chippie peut enfin profiter de sa promenade matinale.

Ben j'vous dis : je n'ai pas envie de ressortir ce matin !...

10:08 Écrit par R dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

07/10/2008

Chippie

Chippie-71008J'ai craqué pour une jolie chienne de deux ans et je me demande si je n'ai pas fait une bêtise !
Dimanche dernier, la SPA organisait un vide grenier. Mon fils ainé et sa copine y sont allés le matin et quand ils sont revenus ils m'ont parlé de cette chienne, toute gentille.

Nous y sommes allés tous ensemble l'après midi. Quand je l'ai vue...... moi aussi j'ai craqué ! une belle chienne croisée Beauceron et Berger, robe noire et feu. Nous l'avons promenée, elle obéit un peu aux mots basiques. La fille de mon propriétaire, bénévole à la SPA, m'a loué les qualités de Chippie et m'a assuré qu'il n'y aurait pas de problèmes avec son père si je la prenais.

Elle est donc chez nous pour une période de quinze jours, en "famille d'accueil", le temps de voir si tout se passe ; l'adoption sera confirmée ou non par la suite.

Pour l'instant cela ne va pas trop mal ; elle est très gentille et relativement obéissante. L'apprentissage de la propreté est toute fois laborieux : je m'efforce de la sortir régulièrement mais cela n'empêche pas un pipi dans l'appartement ......

Comment cela se passera-t-il quand je retravaillerai ?.......

11:51 Écrit par R dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

30/09/2008

Nausée

Nausee

La messagerie instantanée, quelle joli moyen moderne de communication ! 900 km me séparent de ma famille et pourtant la web cam, les courriels, raccourcissent les distances et à tout moment et en cas de besoin ma soeur, mon beau frère, maman sont là pour m'écouter, me conseiller et me redonner le sourire.

Oui mais elle peut être aussi traitre et blessante. Je n'ai pu résister l'autre soir à saisir sur l'écran de conversation son prénom. Il  me répond et s'en suit une longue discussion qui me laisse malheureuse, vide, en larmes. Même la nuit, je me réveille alors que je pleure à chaudes larmes.

Est-ce le repas de la veille ? sont-ce les spasmes de la nuit, le lendemain matin une violente nausée me tenaille l'estomac.

Mon corps a rejeté les paroles, les mots que j'avais lus.

Il faut que je parvienne à tenir les engagements que j'ai pris : ne pas forcer et laisser faire le temps ; peut être qu'un jour parviendrai-je à Le voir avec d'autres yeux.

Peut-être......

09:57 Écrit par R dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

25/09/2008

Bonne continuation !

soleilIl paraît que je vais mieux.
Hier, les infirmières psy ont jugé que j'allais beaucoup mieux. Depuis quelques temps mes entretiens avec elle se déroulaient à intervalle de quinze jours. Avec le temps je parlais moins de Lui mais surtout de mes actions que je mets en place pour pallier le vide amoureux. Je leur ai montré mon caractère "battant" : aller de l'avant pour ne pas sombrer.

Mes démarches pour trouver du travail aboutissent à des entretiens, je vais entrer dans un club photo, j'ai participé au concours organisé par la ville dans le cadre des journées du patrimoine, j'accompagne parfois les enfants de l'école à la piscine..... Bref, je ne suis pas quelqu'un de "négatif", je ne me lamente plus, et je me projette dans l'avenir. Que de progrès depuis quelques mois.. Oui, mais tout cela ne serait-il pas un leurre ? Il m'arrive à nouveau des coups de cafard, sa présence, ses yeux, sa voix, son humour me manquent mais au moment où surviennent ces moments, je m'aperçois aussi que la vie ensemble, avec nos enfants, en famille recomposée n'est pas possible. Alors, pourquoi ? Pourquoi je n'arrive pas à me rendre à l'évidence ?

"Bonne continuation !", m'ont dit les infirmières. Ma vie, sans lui, me semble toujours difficile à construire.

15:30 Écrit par R dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

24/09/2008

Madame Poisse

Mme PoisseAprès une semaine de démarche administrative, de courses, d'enfants à accompagner à la piscine,..... je pensais pouvoir bénéficier d'un week end de repos salutaire. Que nenni ! C'était sans compter sur la venue de Madame Poisse.

Tout à commencer vendredi soir comme il se doit puisque c'est le début du week end. Nous avons mangé tard car Agathe arrivait par le train de 20h30. A la fin du repas vers 23 heures, tout le monde regagne sa chambre, ma fille reste dans la salle à manger pour regarder la fin de son film ; Elle avait placé ses chaussures entre la porte fenêtre et le volet pour les aérer ; comme elles gênaient la fermeture de ce volet, je me baisse pour les bouger et quand je me relève VLAN ! je me prends l'espagnolette sur le crâne ! Nom d'une pipe qu'est ce que ça fait mal ! mais ce n'est rien à côté du sang qui coule abondamment !!!!! Paniquée ma fille court chercher mon fils ainé et sa copîne ; celle ci appelle sa mère, pharmacienne, pour lui demander comment me soigner.......... Agathe suit scrupuleusement les indications et mes enfants cherchent comment me conduire à l'hôpital : il faudra certainement recoudre ou recoller ...... Aïe aïe, je n'ai pas envie d'être recousue !!! Finalement ma fille téléphone à une copine qui réveille ses parents. Affublée d'un keffieh autour de la tête pour maintenir un pansement sommaire, nous voilà Agathe, ma fille, les parents, la copine partis en direction de l'hôpital. Les parents et la copine repartent et l'infirmière de garde me demande de patienter. Nous attendons, nous attendons, nous continuons d'attendre, ma fille perd patience, finalement ayé ! on m'appelle au bout de 60 minutes environ ! Le docteur me recolle, il vérifie que je suis toujours immunisée contre le tétanos et me relaisse regagner mon domicile ! Ouuuuffff !

Je pensais que mes mésaventures étaient terminées.....Hé bien non .... Dans le cadre des journées du patrimoine, la ville a organisé un jeu concours. Un photographe s'est promené dans la ville, a pris des photos et celles ci sont exposées à la bibliothèque ; les visiteurs doivent retrouver l'endroit précis et remplir un bulletin. Le jeu est relativement facile, a priori. Les photos semblent familières mais il faut savoir les retrouver : "Mais bon sang, j'y passe tous les jours, mais où ça se trouve ?" Et me voilà, mercredi dernier, déambulant en ville et notant  soigneusement les éléments que je retrouve. J'ai terminé ce rallye dimanche avec les enfants. J'étais toute contente !!! oui, mais j'avais perdu mes notes du mercredi !!!! J'ai dû recommencer hier ! Heureusement que je connaissais les endroits et je n'ai eu aucun mal à tout retrouver !

Ce n'était vraiment pas mon week end .... sans compter le coup que j'ai pris dans le mollet, qui me fait encore boiter, en faisant l'andouille dans l'escalier avec les enfants ......

09:03 Écrit par R dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

16/09/2008

Une classe à la piscine

gedoPiscine

Je suis de nouveau à la maison. Ma période d'essai est terminée et mon Chef n'a pas souhaité continuer plus loin notre collaboration. Je m'y attendais et de toute façon je ne serais pas restée dans cette entreprise très longtemps mais j'espérais continuer à y travailler, le temps de trouver autre chose.

Me revoilà donc sur le parcours difficile de la recherche d'emploi, mais j'essaie de rester optimiste : deux de mes candidatures ont abouti l'un à un entretien, l'autre à un second entretien, auquel je suis convoquée la semaine prochaine, après des tests de bureautique et de comptabilité .

Ce matin, j'ai accompagné la classe de CE2 de mon fils à la piscine. La maîtresse avait fait passer un billet demandant la participation de mamans ou de papas pour accompagner les élèves durant le trajet à pieds et aider certains enfants dans l'habillage.... Je me suis donc portée volontaire en pensant que d'autres mamans seraient également présentes mais à ma grande surprise j'étais la seule. J'ai donc accompagné ce petit monde, la maîtresse devant et moi derrière pour fermer la marche. Cela n'a pas été une mince affaire ! J'avais à côté de moi un petit garçon fermé sur lui même, pas un sourire et qui traînait des pieds ! Il a fallu que je le stimule pour avancer plus vite et faire en sorte également que la classe reste groupée. J'ai été surprise aussi par la difficulté qu'avaient certains enfants pour s'habiller ! Chez moi c'est du "rapidos" et ça doit aller vite : le matin c'est toujours la course contre la montre puisque nous sommes quand même 4 personnes à passer dans la salle de bains donc chacun a du être autonome assez vite et le dernier ne déroge pas à la règle et s'habille seul.

A la fin de la séance, je me suis dit que tout compte fait mon fils est bien dégourdi :)) !!!

Je pense que je serai de nouveau de service jeudi ainsi que les autres jours ; cela ne me dérange pas mais j'espère ne plus avoir l'occasion de pouvoir le faire, cela voudra dire que mes entretiens ont été satisfaisants et que j'ai trouvé du travail. Je reste optimiste.

 

14:08 Écrit par R dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/09/2008

5

Avez-vous déjà remarqué la place que peut prendre certains chiffres dans votre vie ?

Comme dans certains films américains, je me tenais devant la photocopieuse ce matin et en attendant que la machine me rende l'exemplaire demandé ; je regardais le calendrier sur le quel trônait une belle vache Montbeliarde (milieu agricole oblige !) quand soudain j'ai réalisé.

J'ai appris tout récemment le décès d'un oncle vendredi dernier. Sur ce calendrier je cherchais la date de sa mort : le 5. Je me suis aperçue que beaucoup de choses s'étaient passées le 5, dans ma vie.

Les  choses positives : ma soeur est venue au monde le 5 (décembre), ma nièce Marie le 15 (décembre), mon neveu Kévin le 5 (février), ma grand mère  le 5 (juin).

Les choses négatives : mon père est décédé le 5 (décembre ... et oui ....), une tante est décédée le 5 (mai), mon beau père le 5 (mai).

J'oublie très certainement d'autres événements gais ou tristes mais le dernier en date est la semaine dernière le 5 (septembre).

Etonnant non ?



23:52 Écrit par R dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |